Allemane – Bathori

Exposition des travaux d’Olivier Allemane et Martes Bathori à l’occasion de la sortie de leur livre dessiné a quatre mains et imprimé en sérigraphie par les éditions MéconiuM. Le vernissage a eu lieu le lundi 9 Avril à 19h dans nos bureau, rue Paul-Louis Lande.

Leurs approches franches et originales de la trichromie se complètent pour la création de cet ouvrage haut en couleurs. Grand format, imprimé entièrement en sérigraphie, il est le résultat d’une correspondance entre les deux artistes dessinant à quatre mains directement sur les typons (calques servant à la reproduction des images dans le procédé sérigraphique) pour faire du livre l’aboutissement de leur projet graphique. L’exposition présente principalement les typons originaux dans des caissons lumineux éclairant leur processus créatif.

exposition allemane bathori meconium

Martes Bathori

Né au siècle dernier dans les Carpathes Transylvaniennes, Martes Bathori, à lʼadolescence, mû par une curiosité bien naturelle à lʼencontre dʼune civilisation quʼil a bien du mal à appréhender du haut de ses montagnes, gagne les Portes de Fer et remonte le Danube dans les cales dʼun minéralier jusquʼà Vienne, où il étudie lʼentomologie auprès du professeur Otto von Aschenbecher à la faculté des sciences. Lassé par les querelles intestines qui gangrènent même lʼinstitution si protégée dont il fait partie, il reprend son périple à contre courant du fleuve jusquʼà sa source au cœur de la forêt noire et sʼy installe quelques temps, se nourrissant de gibier et de diverses cueillettes. Puis il rejoint le Rhin aux contreforts du Drachenfels, séjournant dans diverses ruines haut perchées, pratiquant lʼabstinence alimentaire et la méditation.  

On signale sa présence parmi les reptiles du jardin zoologique de Rotterdam quelques années plus tard, ainsi que dans les bâtiments abandonnés de la ligne maritime Holland-America sur la Wilhelminakade, jusquʼà ce que leur rénovation lʼexpulse vers la Ville des Lumières, accroché au boggie dʼun train de marchandises. On peut lʼapercevoir ramper, parfois, aux alentours de la gare du Nord, dans les bosquets entourant lʼéglise Saint Vincent de Paul, à la tombée de la nuit.

Martes Bathori est un auteur de bande dessinée mettant en scène dans ses ouvrages parus aux éditions des Requins Marteaux l’épopée de la prise du pouvoir des porcs révoltés par la triste condition que leur impose les humains dans leur société agro-alimentaire industrielle, comme une continuation utopique (ou dystopique, selon le point de vue duquel on se place) de la célèbre fable animalière de Georges Orwell, « La ferme des animaux ». Parallèlement à son travail de récit en bande dessinée, Martes Bathori  produit un travail plastique en peintures, dessins, photographies et volumes  qui relate les difficultés des nouveaux citoyens porcins à cohabiter avec leurs anciens bourreaux pendant la douloureuse période de cette transition de civilisation. 

http://martesbathori.free.fr/

Olivier Allemane

Passionné d’édition, Allemane est le précurseur du graphzine créatif. Jamais égalé jusqu’alors, il introduisit dès 1985 la notion de graphzine couleur de qualité. Son public intelligent peut approcher sa théorie de l’édition dans son manifeste publié en 1986, “Pour une dynamique du livre-objet face aux crapules de l’édition et leurs complices” dans lequel il expose ses idées sur l’inévitable métamorphose du livre d’images qui devient livre-objet manipulable. 

L’objet est abouti quand cette manœuvre participe à la lecture du livre; les jeux de pliages faciles et gratuits étant sans intérêt. Il est d’ailleurs très exigent vis-à-vis de ses disciples.

Peintre du Bonheur

Avec ce principe, Allemane développe une poétique inédite par une accumulation d’images anodines qui prennent une puissance narrative chargée d’authenticité. Dans sa peinture aux nuances multiples, Allemane utilise beaucoup la sérigraphie qu’il explore d’une façon exceptionnelle. La sérigraphie s’impose donc comme le moyen le plus adapté pour traduire des formes concrètes et désirables dans un climat festif et coloré.

Magicien de la sérigraphie

Allemane produit des livres d’une qualité extraordinaire et inédite avec deux bouts de bois et trois bouts de ficelle. C’est grâce à ce matériel rudimentaire qu’il imprime dans sa cuisine tous les chefs-d’œuvres de l’édition de ce nouveau siècle. 

“La sérigraphie est une technique d’impression chaleureuse qui répand sur le support de la noblesse et de la sensualité. De ce fait, chaque livre d’images imprimé par cette technique prend une dimension tactile qui le rend livre-objet”.

Olivier Allemane

Par ses choix de couleurs toniques, Allemane nous montre qu’il est en bonne santé malgré l’inhalation de fluo toxique. 

“Avec toutes les chattes que j’ai léchées, je pourrais boire du diluant cellulosique”

Olivier Allemane

Mozart de la photogravure

Sa capacité à réfléchir et son intérêt pour la quadrichromie conduisent Allemane à expérimenter des effets de matières ou de grains pour construire des images sans utiliser de trames. Ayant refusé la méthode “coloriage” consistant à mettre des aplats de couleur dans des cernés noirs, Allemane développe une technique de compositeur : Quatre films travaillés en noir et blanc deviendront sa quadrichromie. Il ne découvrira son image qu’au moment de l’impression tout comme un compositeur découvre réellement son œuvre au moment ou elle est jouée.

Cette technique exceptionnelle fait l’étonnement et l’admiration des éditeurs professionnels ainsi que la jalousie de quelques sportifs superficiels.

http://olivier.allemane.free.fr/